Coronavirus 2019-nCov

03/04/2020



Mise à jour du 24/03/2020

Indemnités journalières pour les professionnels de santé libéraux : 

L'Assurance Maladie prend en charge, de manière dérogatoire et sans délai de carence, des indemnités journalières pour l'ensemble des professions libérales médicales et paramédicales qui sont amenées à interrompre leur activité professionnelle parce qu'elles sont atteintes par le coronavirus ou contraintes de rester à leur domicile. 

Le site declare.ameli.fr est adapté pour permettre aux professionnels de santé d'utiliser cet outil de demande d'arrêt de travail soit quand leur état de santé justifie qu'ils soient préventivement confinés à domicile, soit quand ils doivent garder leur enfant. 

Il ne sera plus nécessaire d'appeler la plateforme téléphonique (09.72.72.21.12) pour pouvoir formuler une demande d'indemnisation d'arrêt de travail dans ce cadre. 

Les professionnels de santé symptomatiques ou malades du Covid-19 devront être arrêtés, comme le reste de la population, sur prescription d'un arrêt de travail par un médecin. 

Prorogation automatique pour les patients dont l'ALD arrive à échéance : 

Pendant la durée de l'épidémie, et pour éviter une interruption de droits pour les patients dont l'affection longue durée (ALD) arrive à échéance, une prolongation des dates de fin des ALD actuellement non renouvelées à l'initiative du service médical de l'Assurance Maladie sera effectuée automatiquement. 


Au 24/03/2020 : tous les départements de France métropolitaine sont classés zones d'exposition à risque (source Santé Publique France, encadré bleuté "A télécharger" à droite de la page). Notre région Bourgogne-Franche-Comté est donc intégralement concernée


SUIVI INFIRMIER A DOMICILE DE PATIENTS INFECTES AU CORONAVIRUS - précisions incluses dans le guide de prise en charge en ville des patients symptomatiques en phase épidémique (mise à jour du 20/03/2020)

Quatre modalités de surveillance à domicile sont possibles : 

  1. auto-surveillance (par le patient lui-même ou son entourage), 
  2. suivi médical, 
  3. suivi renforcé à domicile par des infirmiers en complément du suivi médical, 
  4. hospitalisation à domicile (HAD).
La décision de prise en charge est laissée à l'appréciation du médecin qui détermine le suivi le plus adapté en fonction des signes présentés par le patient (prise en compte des facteurs physiques, psychologiques, socio-professionnels, etc.). 


Le guide de prise en charge préconise la prescription d'un suivi infirmier à domicile dans le cas de patients relativement peu autonomes, peu symptomatiques mais ne pouvant assumer une auto-surveillance. 
Le suivi par l'infirmier est décidé par le médecin qui indique ...
 [suite à lire dans le guide ci-contre => ]


Reproduction du message DGS-urgent du 18/03/2020

Délivrance des masques FFP2 et chirurgicaux aux professionnels de santé

Un nouvel envoi de masques chirurgicaux et FFP2 aux officines vient d'être réalisé afin de répondre aux besoins a minima pour les 2 prochaines semaines. Ce message vise à vous informer du cadre de délivrance hebdomadaire aux professionnels fixé par la cellule nationale de crise. Des précisions sur son application vous seront données par l'assurance-maladie et l'Ordre national des pharmaciens. 

1. Dans les zones d'exposition à risque arrêtées au niveau national, le schéma de délivrance pour les professionnels est le suivant : 

- Médecins, biologistes médicaux et IDE : 18 masques par semaine et par professionnel, chirurgicaux ou FFP2 dans le strict respect des indications et selon les disponibilités ; 
- Pharmaciens : 18 masques chirurgicaux par semaine et par professionnel ; 
- Sages-femmes : 6 masques chirurgicaux par semaine pour prendre en charge les femmes confirmées COVID-19 ; 
- Masseurs-kinésithérapeutes : 6 masques par semaine et par professionnel, chirurgicaux ou aux normes FFP2 dans le strict respect des indications et selon les disponibilités, pour la réalisation des actes prioritaires et non reportables ; 
- Chirurgiens-dentistes : une officine sera désignée dans chaque département pour délivrer les masques pour ces professionnels, leur permettant d'assurer les soins les plus urgents ; 
- Services d'aide et de soins à domicile : 9 masques chirurgicaux par semaine et par professionnel exerçant au sein de la structure pour assurer les visites prioritaires ; 
- Prestataires de service et distributeurs de matériel : 1 boîte de masques chirurgicaux par semaine et par entreprise pour assurer les visites prioritaires notamment lors d'interventions chez des patients sous chimiothérapie, nutrition parentérale. 

2. Sur les autres zones du territoire national, sont considérés comme prioritaires selon les mêmes règles de distribution : les médecins (généralistes ou autres spécialités particulièrement exposées), les infirmiers et les pharmaciens. 

Fin du message, source Direction Générale de la Santé. 


L'union régionale suit la recommandation de l'Ordre Infirmier qui préconise la fermeture des permanences des cabinets infirmiers libéraux
Nous recommandons également la suspension des soins non urgents pour vous éviter d'être contaminés par ou bien de contaminer des patients. 




La ville de DIJON offre la possibilité d'un accueil des enfants âgés de 0 à 12 ans en crèche ou autre mode de garde, pour les professionnels travaillant dans les établissements sanitaires et pour tous les professionnels de santé implantés à Dijon. 
Informations auprès de M. Fabrice CHATEL, directeur de la cohésion sociale à la ville de Dijon à l'adresse fchatel@ville-dijon.fr


Masques et SHA : informations aux officines et professionnels de santé libéraux (ARS BFC le 09/03/2020) 

Le Ministère a libéré les commandes de masques chirurgicaux au profit des bénéficiaires suivants : établissements de santé, grossistes répartiteurs, centrales d'achat hospitalière et pharmacies d'officine. 

A ce stade, l'ARS BFC n'a pas encore d'information sur une date d'approvisionnement effectif, ni sur les quantités qui seront libérées, lesquelles seront forcément limitées. 

Les consignes suivantes sont rappelées et doivent être scrupuleusement respectées. 

Les officines peuvent délivrer les masques uniquement aux : 

- professionnels de santé (médecin généraliste, médecin spécialiste, infirmier, sage-femme, masseur-kinésithérapeute et chirurgien-dentiste), mais également médecins et pharmaciens biologistes, sur présentation de la carte professionnelle comportant le numéro RPPS, 

- patients malades uniquement sur prescription médicale (la vigilance est appelée sur les prescriptions de complaisance, le civisme étant de rigueur en période de pénurie), 

- personnes contacts des cas Covid-19 positifs. 

Un professionnel de santé se trouvant en contact avec une personne présentant des signes d'infection respiratoire pourra adopter le principe d'un masque pour le patient et d'un masque pour le professionnel de santé. 

il est indispensable de rappeler systématiquement à tous les patients les règles d'hygiène et de les afficher (gestes barrière ci-dessous). 

Les pharmaciens d'officine sont autorisés depuis le 06/03/2020 à préparer et commercialiser des solutions hydroalcooliques. 

Le port de masque FFP2 est réservé aux personnels hospitaliers prenant en charge des maladies infectieuses. 

Questions-Réponses sur les masques

Les masques chirurgicaux sont-ils efficaces pour lutter contre le coronavirus?
Pourquoi tout le monde ne porte pas de masques FFP2? 

L'Etat suit les recommandations de l'OMS, de l'US CDC, du JAMA et du SFHH, qui ne montrent pas de supériorité du masque FFP2 comparé au masque chirurgical dans la prévention de cette infection respiratoire chez le personnel de santé.
L'utilisation des masques FFP2 est à réserver à la réalisation, par des professionnels hospitaliers, de procédures pouvant provoquer une aérosolisation (notamment intubation trachéale, trachéotomie, bronchoscopie), en association aux autres mesures de réduction du risque liée à la transmission aérienne.
En dehors de ces situations, le port du masque chirurgical par les professionnels de santé et par le patient infecté par le virus Covid-19 est recommandé, associé aux autres mesures complémentaires de protection gouttelettes.


Puis-je utiliser des masques (FFP2 ou chirurgicaux) au-delà de la date de péremption? 

Réponse à lire un peu plus bas sur cette page. 



Conduite à tenir pour l'utilisation de masques FFP2 avec une date de péremption dépassée (message DGS du 06/03/2020) : 

Les masques FFP2 sont réservés aux personnels, formés, en contact étroit et prolongé dans le cadre notamment de la prise en charge d'actes invasifs (soins de réanimation) des pathologies suivantes : tuberculoise pulmonaire, rougeole, varicelle/zona, lèpre et coronavirus Covid-19. 

Pour utiliser des masques FFP2 dont la date de péremption est dépassée : 

  1. les conditions de conservation des masques doivent avoir été respectées : stockage dans des zones sèches et bien ventilées avec une température comprise entre 15 et 25°C (source OMS)
  2. tests à réaliser : 

- vérification de l'intégrité des conditionnements par contrôle visuel, 
- vérification de l'apparence (couleur d'origine) du masque par contrôle visuel, 
- vérification de la solidité des élastiques et de la barrette nasale de maintien du masque, 
- essai d'ajustement du masque sur le visage, 
- une expertise pharmaceutique de proximité peut être sollicitée pour vérification. 


DGS Urgent du 02/03/2020 relatif aux masques pour professionnels de santé : A RETENIR

- Approvisionnement de masques chirurgicaux aux officines en cours : 10 boîtes de 50 masques à raison d'une boite par professionnel de santé (médecins, infirmiers, masseurs-kinésithérapeutes, sages-femmes, chirurgiens-dentistes) exerçant à proximité de l'officine

- Délivrance sur présentation de la carte CPS
- Autre approvisionnement à venir mais date encore inconnue
- Population générale : inutile de porter un masque si on n'est pas malade
- Situation d'un professionnel soignant un patient présentant des symptômes respiratoires : - application du principe du double masque (soignant/patient). 
- Rappeler aux patients les gestes barrières (cf. affichette)
- Si vous détenez un stock périmé de masques FFP2 ou chirurgicaux : conservez-les pour le moment, le Ministère a diligenté une étude biologique et mécanique pour déterminer si des masques périmés pouvaient éventuellement être utilisés. 

Lire le message complet en cliquant sur le lien =>

Infographies du Ministère de la Santé (ARS BFC 07/02/2020)