Covid-19 dépistages & prélèvements


URPS BIOLOGISTES 

BOURGOGNE-FRANCHE-COMTE

Date : 07 mai 2020

Prélèvements Covid-19 après déconfinement : comment cela va se passer ? 

A partir du 11 mai, les infirmières libérales pourront être amenées à effectuer des prélèvements naso-pharyngés pour recherche de SARS-CoV-2 par RT-PCR dans le cadre de recherche de diagnostic de patients ou de dépistage des sujets contacts. 

Votre Union Régionale des Infirmières Libérales et l'Ordre Régional des Infirmiers ont travaillé avec l'Union Régionale des Biologistes et l'Agence Régionale de Santé pour mettre au point une démarche homogène. 
Certains conseils départementaux et préfectures ont également été associés. 

Les prélèvements naso-pharyngés se réalisent dans le cadre des conventions déjà signées entre les laboratoires et les infirmières libérales. 

Contactez le(s) laboratoire avec lequel vous travaillez habituellement : votre intelligence pratique et la collaboration de longue date établie avec le laboratoire sont vos atouts. 

Cercles de soins respectés

Patient symptomatique
Un patient présentant des symptômes de Covid-19 se verra prescrire un dépistage naso-pharyngé. Le patient contacte son cabinet infirmier habituel. Le cabinet se rapproche du laboratoire avec lequel il a signé une convention. Dans certains cas et selon leur disponibilité, le laboratoire peut fournir le matériel de protection. 

Si le patient contacte en premier un laboratoire, alors celui-ci l'orientera vers le cabinet infirmier habituel du patient pour procéder au prélèvement. 

Si le patient n'indique aucun cabinet infirmier habituel, le laboratoire en proposera un au patient parmi ceux qui ont signé une convention avec lui. 

L'acte de prélèvement naso-pharyngé à domicile pour un patient suspecté Covid-19 est coté AMI 4,2. 

Sujets contacts du patient symptomatique
Parallèlement au dépistage du patient symptomatique, le prescripteur et l'assurance maladie recherchent les personnes contacts de ce patient afin qu'elles se fassent dépister également, même si elles ne présentent aucun symptôme. 
Le prescripteur et l'assurance maladie recenseront ces personnes contacts dans un fichier "contacts Covid". 

Ce seront de nouveau les cabinets infirmiers habituels des sujets contacts qui seront sollicités (par les personnes concernées ou par l'intermédiaire des laboratoires) pour réaliser les prélèvements naso-pharyngés. 
Attention : les personnes contacts ne disposeront pas d'ordonnance de prélèvement ; c'est leur inscription dans le fichier "contacts Covid" qui fera office. 

Comment saurez-vous que la personne à dépister est bien inscrite sur ce fichier pour sécuriser votre facturation ?
Vous n'aurez pas accès au fichier "contacts Covid". 
Il vous faudra vérifier cette inscription avec la personne contact elle-même qui aura reçu un courriel ou un SMS de l'assurance maladie pour lui confirmer son inscription au fichier "contacts Covid". 
Appeler le laboratoire pour cela doit rester une démarche exceptionnelle en cas de gros doute. 
Si cette personne n'est pas sujet contact, il n'y aura pas de prise en charge de l'assurance maladie : elle vous règle l'acte de prélèvement et réglera le coût du test au laboratoire. 


Formation au prélèvement

Les laboratoires de biologie proposent de vous former à la manipulation du prélèvement ; contactez le laboratoire avec lequel vous travaillez. 


Prélèvements en nombre en établissements médico-sociaux ou dans un regroupement de contaminations

Les laboratoires pourront contacter les cabinets infirmiers avec lesquels ils travaillent pour réaliser des prélèvements dans des établissements médico-sociaux ou des regroupements de contamination ("cluster") à la demande des autorités sanitaires. Ils pourront également solliciter l'aide d'infirmières libérales pour tenir les "drives" de prélèvements. 
On ne parle plus là de patientèle habituelle. 
Vous pouvez prendre les devants en contactant le ou les laboratoires avec lesquels vous avez signé une convention pour déclarer votre disponibilité. 

Si la demande de prélèvements en nombre concerne une Ehpad par exemple, vous pouvez soit facturer à l'acte (AMI 4,2) par patient, soit signer un contrat avec l'Ehpad pour toucher de la caisse un forfait de 220 € par demi-journée de présence. 

Si la demande de prélèvements en nombre concerne des domiciles, vous pourrez facturer à l'acte (AMI 4,2) par patient. 

Si la demande de prélèvements en nombre concerne un centre de prélèvements monté avec un laboratoire, la cotation sera différente. Le montant devrait être connu dans les prochains jours. 

Infirmières qui n'exercent plus en libéral

Les infirmières qui n'exercent plus en libéral mais qui souhaitent apporter leur concours peuvent contacter le ou les laboratoires de leur secteur et proposer leur aide.