Interview de Sylvie REGNIER

20/05/2017

Pour vous permettre de faire connaissance avec Sylvie REGNIER, présidente de votre union régionale, nous publions l'interview réalisé dans l'Activ'URPS n°1 qui vient de paraître : 

Peux-tu te présenter pour les lectrices de ce bulletin? 

Je suis infirmière libérale depuis 1987 dans une commune de 3.000 habitants, Echenoz-la-Méline. Militante dans l'âme et fervente défenseuse de notre exercice, j'adhère au syndicat FNI 70 depuis lors et je le préside depuis 6 ans. 

Qu'est-ce qui t'intéresse dans le fait de représenter la profession? 

Les "institutionnels" n'ont aucune idée ni de notre quotidien, ni de notre manière de travailler, ni de nos compétences et de notre rôle primordial dans la prise en charge efficiente des patients à domicile. Nous sommes associées aux problématiques des médecins, qui étaient les seuls interlocuteurs des décideurs. L'URPS Infirmiers libéraux permet enfin de remédier à cet illogisme. 
Il est important d'être vigilants et présents pour lutter contre le "tout structure" et éviter que les décisions nous concernant soient prises sans nous.

Quelles avancées pour la profession sont prioritaires pour toi? 

Il est évident que nous devons nous imposer comme "infirmières de famille référentes". La consultation est l'une des solutions pour lutter contre les déserts médicaux et répondre à la maîtrise des dépenses de santé. Nous devons imposer notre présence dans toutes les plateformes territoriales d'appui car la prise en charge à domicile, le repérage des fragilités, la coordination avec les autres professionnels de santé, c'est notre coeur de métier et nous savons très bien le faire. Il faut juste le faire reconnaître et le faire savoir!